AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zayne S. Ryker

Aller en bas 
AuteurMessage
Zayne S. Riker

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 19/06/2010
PSEUDO : Lizette

MessageSujet: Zayne S. Ryker   Sam 19 Juin - 17:10



(c) .

♣️ ZAYNE STEW RIKER ♣️
- - - - - - - - - - - - - - - - - -

J'ai actuellement 28 ans, j'habite à San Francisco depuis toujours. Je suis divorcé. Je suis né(e) le 17 mai 1982. Je suis actuellement sans emploi. Si on me demande dans quelle classe sociale je suis je répondrais : moyenne
- - - - - - - - - - - - - - - - - -


QU'EST-CE QUI A FAIT, DANS TA VIE, QUE TU SOIS UN FUCKED ? Le fait que ma vie soit un désastre complet ? J'ai perdu ma fille, ma femme m'a quitté et épousé mon frère. Ou encore le fait que je viens tout juste de me faire virer de l'armée, la seule chose qui me restait.
AS-TU DEJA ETE DE L'AUTRE COTE ? Oui, enfin tout dépend de votre définition. Il y a quelques années de ça, la vie me souriait, j'étais heureux, j'avais tout pour moi. Marié, père d'une magnifique petite fille, que demander de plus ?
ADMIRES-TU LES FUCKERS ? Qu'y a t'il d'admirable chez eux ? A vrai dire j'en ai complètement rien à foutre, cela me passe totalement au dessus toutes ces histoires.
VIS-TU UNE HISTOIRE D'AMOUR A LA ROMEO&JULIET AVEC UNE PERSONNE DE L'AUTRE GROUPE ? Si on veut, pour la fin tragique. La femme que j'aime a profité de mon coma pour épouser mon frère. La classe non ? Et voilà que maintenant j'apprends que je vais devenir tonton.






(c) Misery angel

♣️ CLOSE YOUR EYES, CLEAR YOUR HEART, CUT THE CORD ♣️
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -


« Pour l’amour du ciel Zayne écoutes moi ! C’est sérieux ce que j’ai à te dire… » « Rhaa mais qu’est ce que t’as à prendre cet air aussi grave ? On croirait que quelqu’un est mort ! » Mais Zara ne se déridait pas, oh non elle avait cet air si inquiétant. D’un coup je m’attendais au pire. « C’est pas ça au moins ? Rassures moi » « Non Zayne. C’est tout le contraire… Je suis enceinte. » Je pense que si ça avait été possible mon cœur se serait arrêté de battre. Choqué je n’en croyais pas mes oreilles. Enceinte ? Mais comment était ce possible ? Moi qui avais toujours pris mes précautions. Mais peut importe là n’était pas la question. Ma petite amie, de 18 ans, attendait un enfant de moi. « Dis quelque chose je t’en prie… » « Tu en es sure ? » « Oui à 100%, j’ai fais tous les examens possibles, vu ma gynéco…Je suis enceinte de 2 mois. » Cela se voyait dans ses yeux qu’elle était paniquée, et surtout qu’elle appréhendait énormément ma réaction, en attendant beaucoup de ma part. Probablement qu’elle craignait que je prenne mes jambes à mon cou, ou lui ordonne d’avorter. Une pensée qui ne m’avais jamais traversée l’esprit à vrai dire. D’accord on était jeune, encore sur les bancs d’école, immatures et tout ce que vous voulez, mais Zara je l’aimais. Plus que tout au monde. Voilà pourquoi une seule solution s’imposa à moi. Je m’agenouillais devant elle, et lui prit sa main. « Zara Lynn Miller, veux tu m’épouser ? » « QUOI ? Mais qu’est ce qui te prend ? On ne peut pas…Non mais t’es sérieux ? » « Je n’ai jamais été aussi sérieux de ma vie. Alors ? » « Je…Je ne sais pas, je ne voudrais pas qu’on se marie pour les mauvaises raisons…Que tu te sentes obligé… » « Ne dis pas n’importe quoi. Personne ne m’oblige. Je t’aime. Depuis le premier jour que je t’ai vu. D’accord je n’aurais pas imaginé faire ma demande dans ces circonstances mais peut importe. Je t’aime, c’est tout ce qui compte et je veux passer le reste de ma vie avec toi. Et élever notre bébé ensemble… Alors qu’en dis-tu ? Veux-tu devenir ma femme ? »
« Oui ! » Je me relevai pour l’embrasser passionnément.

Je paraissais peut être sur de moi, mais à dire vrai j’étais complètement terrifié. Moi père et mari à 18 ans ? Je n’étais vraiment pas sur d’être prêt…Rendez vous compte on sortait à peine du lycée ! Seul point positif, la famille de Zara était riche, alors côté financier cela ne devrait pas trop poser de problèmes, les connaissant ils aideraient forcément. J’avais beau avoir ma fierté je ne refuserais certainement pas leur main tendu. Il y avait une chose dont j’étais vraiment sur, cet enfant recevra tout l’amour qu’il est possible de lui être donné.

6 ans plus tard

« Monsieur vous m’entendez ? » Une voix lointaine me parvenait aux oreilles. Ainsi qu’un affreux bourdonnement. Où étais-je ? Que se passait-il ? « Monsieur ? » Je compris alors qu’une femme s’adressait à moi, et qu’elle attendait une quelconque réponse de ma part. Je tournai les yeux vers elle, et n’aperçut qu’une silhouette féminine dans le flou. Ma vision était brouillée. Sans compter que que tous mes membres étaient ankylosés, à peine pouvais je tourner la tête. « Ouu..i… » Même le son de ma voix paraissait complètement différente. J’avais la gorge sèche et beaucoup de mal à parler. « So….if » « Je vous apporte ça tout de suite » La jeune femme disparut de mon champ de vision, pour revenir quelques secondes plus tard, un verre d’eau à la main. Je commençais déjà à y voir plus clair, et les bourdonnements intempestifs avaient disparu. N’arrivant pas à tenir correctement le verre, elle m’aida à boire. La première gorgée fut un réel soulagement. Bon Dieu j’avais l’impression de ne pas avoir bu depuis des mois. « Ouuuuù suis…je ? » « Vous êtes à l’hôpital monsieur, vous avez eu un grave accident de voiture. Pouvez-vous me dire votre nom ? » L’hôpital ? Mais pourquoi ? « Évidemment…je…m’appelle Zayne Riker » C’est alors que tout s’éclaira d’un coup. Mes souvenirs me revinrent aussi clairs que si c’était hier. D’ailleurs il me semblait que c’était hier. Tout de suite une sirène d’alarme se déclencha dans ma tête. L’accident…Les hurlements… Mon pouls s'emballa ainsi que mes signes vitaux. Les machines reliées à mon corps commencèrent à s’affoler, émettant des bips stridents. « Ma…ma femme… » « Calmez-vous monsieur… » Je lui agrippai le bras. « Non…ma femme…ma fille…où sont elles ? » J’avais le souffle court, ayant de plus en plus de mal à respirer. « Je…Je vais chercher le médecin il va… » « NON ! S’il vous plait…Dites moi » « Je suis profondément désolée, mais votre fille n’a pas survécu » « QUOI ? Non…les voir…je veux ! » Je tentai de me lever, mais une fois mes jambes posées sur le sol, elles se dérobèrent immédiatement, m’écroulant ainsi par terre. L’infirmière se précipita sur moi et m’aida à me remettre dans le lit. « …femme ?… » « Elle a survécu. Elle s’en ai sortie miraculeusement avec seulement un bras cassé et quelques contusions » Je ressentis une énorme pointe de soulagement. Les perdre toutes les deux aurait été… « Où…est…t’e…lle ? » « Je…Il y a quelque chose que vous devez savoir. Vous êtes tombés dans le coma monsieur, de stade profond. Les médecins pensaient que jamais vous ne vous réveillerez… » « Combien ? » « 2 ans » Après cela je ne sais plus trop ce qui s’est passé…Il paraîtrait que j’avais fait une de ces crises, que les médecins ont du m’administrer un sédatif afin que je me calme. La seule chose dont je me souvenais s’était m’être réveillé le lendemain matin, ma mère à mes côtés.

--

« J’ai décidé de m’engager dans l’armée » « QUOI ? Mais qu’est ce que tu racontes…C’est une blague ? » Au vu de mon air on ne peut plus sérieux, ma sœur comprit que je ne plaisantais pas. Seulement un mois après ma sortie de l’hôpital j’avais pris la lourde décision de m’enrôler dans l’armée américaine. « Mais pourquoi ? » « J’en ai besoin c’est tout. C’est ça ou je me flingue d’une balle dans la tête » « Pt’ain je t’interdis de parler comme ça ! Tu n’es pas tout seul, ta famille, tes proches sont là pour t’aider… T’as pensé à aller consulter ce psy que je t’ai recommandé ? » « Bon sang Jayda lâches l’affaire veux tu ? Quoi que tu dises tu ne me feras pas changé d’avis. De toute manière c’est trop tard j’ai déjà signer les papiers ce matin. Je pars dans une semaine dans une base militaire en Californie pour y suivre un entraînement. » « T’es vraiment un sale con. T’en a rien à foutre de combattre pour ton pays, tout ce que tu cherches c’est te faire tuer sur le terrain. Parce que c’est ce qui va se passer t’en a conscience ? » J’haussai les épaules d’un air détaché, comme si cela ne me faisait ni chaud ni froid. « On verra bien » Mais dans le fond elle n’avait pas tort. Mourir ou vivre, pour moi ça ne faisait plus grande différence. Mes deux raisons de vivre m’avaient quittés, alors à quoi bon ? J’avais perdu ma petite fille de 4 ans et ma femme – ou plutôt ex désormais - s’était remariée avec mon frère. Plus rien ne me retenait ici. J’ai suivi un entraînement intensif qui dura 6 mois puis on me jugea apte à aller sur le terrain en mission réelle. Ma première affectation fut au Rwanda. Puis l’Afghanistan et l’Irak. Par on ne sait quel miracle je m’en suis sorti à chaque fois vivant. Quelques blessures certes, mais rien de fatal. Comme si le destin lui-même s’en était emmêlé, décidant que mon heure n’était pas encore arrivée. Pourtant ce n’était pas faute d’avoir essayé, avec tous les risques inconscients que je prenais. Mais quelque part mon instant de survie reprenait chaque fois le dessus. Je ne pouvais pas laisser tomber mes camarades, ma nouvelle famille. Jusqu’à ce que ce que je me fasse virer pour m’en être pris physiquement à mon supérieur, et avoir désobéi à un ordre direct. En effet un de mes coéquipiers s’était fait prendre prisonnier par les talibans et personne ne bougeait le moindre petit doigt pour essayer de le sauver. Soit disant que c’était beaucoup trop dangereux et que de toute manière il était probablement mort à l’heure qu’il est. Je ne voyais pas les choses de la même façon. Alors quand mon chef a tenté de me dissuader d’y aller, je l’ai mis au tapi. Et en compagnie de deux autres soldats que j’avais réussi à convaincre on était parti en mission solo pour le sauver. Chose qu’on a réussi mais dans la bataille un de mes frères d’armes a perdu une jambe. Bref j’ai été envoyé en cours martiale où on a statué sur mon sort : mis à pied définitivement. Je n’ai réussi à éviter la prison seulement parce que l’armée souhaitait ne pas ébruiter cette histoire, ne voulant pas entacher sa réputation. D’ailleurs officiellement j’ai été remercié pour « instabilité émotionnelle ». Voilà comment 3 ans après mon départ, me revoilà de retour à San Francisco.






(c) Fanpop

PSEUDO ET/OU PRÉNOM : Lizette
AGE : 18 ans
AVATAR : Channing Tatum
RÉGION : Aquitaine
GROUPE : Fucked
AVIS SUR LE FORUM : J'adore
UN DERNIER MOT ? :




Dernière édition par Zayne S. Riker le Dim 20 Juin - 19:05, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Baze Olligahan

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 16/06/2010
JUKEBOX : Poker face ♣ Daughtry
PSEUDO : exotic

HEY SOUL SISTER !
♣ carnet d'adresse
:
♣ j'suis plutôt ...: FUCKER

MessageSujet: Re: Zayne S. Ryker   Sam 19 Juin - 19:36

Channiiiiiiing plz
Bienvenuuue Smile
J'lavais mis dans mon scénario, mais je vais me rabattre sur Jared alors =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pia-Youri B. Andrée

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 19/06/2010
JUKEBOX : when i'm 64 - THE BEATLES
PSEUDO : BOOMLIKETHAT
CREDITS : .she

HEY SOUL SISTER !
♣ carnet d'adresse
:
♣ j'suis plutôt ...: FUCKED

MessageSujet: Re: Zayne S. Ryker   Sam 19 Juin - 19:37



    WELCOME HERE alomora
    Amanda & Channing vainée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B. Andrea Silverstone

avatar

Féminin Messages : 527
Date de naissance : 23/10/1993
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 25
JUKEBOX : LADY ANTEBELLUM ♦ I RUN TO YOU
PSEUDO : STARSTRUCK
CREDITS : SHIYA

HEY SOUL SISTER !
♣ carnet d'adresse
:
♣ j'suis plutôt ...: FUCKER

MessageSujet: Re: Zayne S. Ryker   Sam 19 Juin - 19:39

bon ba bienvenue hein I love you
c'est trop tard maintenant pour le message x)

- - - - - - - - - - - -


    i run from hate. i run from prejudice. i run from pessimits. but i run to late. i run my life or is it running me, run from my past ? u run to fast or too slow it seems.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Baze Olligahan

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 16/06/2010
JUKEBOX : Poker face ♣ Daughtry
PSEUDO : exotic

HEY SOUL SISTER !
♣ carnet d'adresse
:
♣ j'suis plutôt ...: FUCKER

MessageSujet: Re: Zayne S. Ryker   Sam 19 Juin - 19:42

oui Smile
Mais, vous en faites pas, j'suis pas difficile. Channing ou Jared plz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C. Jarod Wakefield

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 17/06/2010
JUKEBOX : LADY GAGA ♦ Alejandro
PSEUDO : sugarmafia
CREDITS : (c) baby gone

HEY SOUL SISTER !
♣ carnet d'adresse
:
♣ j'suis plutôt ...: FUCKER

MessageSujet: Re: Zayne S. Ryker   Sam 19 Juin - 20:07

Welcome here & bonne continuation pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zayne S. Riker

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 19/06/2010
PSEUDO : Lizette

MessageSujet: Re: Zayne S. Ryker   Dim 20 Juin - 19:01

Merci tout le monde ! Very Happy
Voilà j'ai fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B. Ixane Caldwell-Kane
    IXANEIl n'y a pas de règle en amour, deux coeurs s'aiment. point .

avatar

Féminin Messages : 281
Date de naissance : 07/04/1995
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 23
JUKEBOX : ♦ un peu de paix, ça fait du mal ? Je tiens à ne pas être sourde *out*
PSEUDO : ♦ LEAVESDEN
CREDITS : ♦ PSYCHOZEE

HEY SOUL SISTER !
♣ carnet d'adresse
:
♣ j'suis plutôt ...:

MessageSujet: Re: Zayne S. Ryker   Dim 20 Juin - 20:28

    BIEEEENVENUUUE
    CHANNING
    je te valide, bienvenue chez les fous !

- - - - - - - - - - - -

[list]
« Les histoires d'amour finissent mal en général. » [/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zayne S. Ryker   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zayne S. Ryker
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE TALES OF SAN FRANCISCO. :: TO INFINITY AND BEYOND :: ✔ PERMIS DE SÉDUIRE :: Permis accordés-
Sauter vers: