AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 wtf ? - raphaël & ixane

Aller en bas 
AuteurMessage
B. Ixane Caldwell-Kane
    IXANEIl n'y a pas de règle en amour, deux coeurs s'aiment. point .

avatar

Féminin Messages : 281
Date de naissance : 07/04/1995
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 23
JUKEBOX : ♦ un peu de paix, ça fait du mal ? Je tiens à ne pas être sourde *out*
PSEUDO : ♦ LEAVESDEN
CREDITS : ♦ PSYCHOZEE

HEY SOUL SISTER !
♣ carnet d'adresse
:
♣ j'suis plutôt ...:

MessageSujet: wtf ? - raphaël & ixane   Jeu 24 Juin - 0:01

MERCREDI VINGT-TROIS JUIN 2010, VINGT HEURES
Il était enfin le soir, après une journée intense, Ixane avait enfin un moment de repos. Elle ne se fit pas prier pour se jeter sur son lit et prendre le magasine de mode qui y trônait. Elle fit tourner les pages, cherchant la page des fringues. Elle y tomba et eut un réel coup de coeur pour ce mini short, mais elle savait très bien que Bleaze ne la laisserait pas sortir comme ça. Elle soupira, les hommes sont trop possessifs. Elle tendit sa main vers sa table de chevet et prit sa bouteille d'eau, y but de longue gorgée avant de s'étouffer. Des yeux bandés, un kidnapping ! Elle cria de toutes ses forces, essayant de se dégager en mettant dans le vide des coups de poings. « Ferme-là ou je te viole ! » dit une voix dont Ixane connaissait par coeur. Elle éclata de rire : il n'y avait que sa meilleure amie pour lui faire ça. Elle lui enleva le bandeau, aussitôt fait, Ixane lui sauta dessus et la roua de coup, sans lui faire mal. C'était ... deux gamines. Surtout ... en fait non : les deux. Elles rirent en choeurs par terre, comme deux vraies meilleures amies. Monroe lui ordonna de se mettre une belle robe, Ixane était sûre à cet instant qu'elle lui réservait un sale coup. Tout de même méfiante, elle accepta de se changer. Elle prit une robe bleue, qui mettait ses jambes en valeur et ses yeux bleus clairs. Elle prit des grosse boucle d'oreille, une paire de spartiate à talon haut, un peu de maquillage et puis hop le tour était joué. Monroe avait décidé de lui faire la surprise, alors elle lui enfila une fois de plus le bandeau autour de ses yeux. Par chance : Ixane adorait les surprises. Elle se ramassa plus d'une fois, sous l'éclat de rire de Monroe, qui faisait exprès de lui faire prendre des arbres. Après cinq minutes de marche intensif, elles montèrent dans un taxi, sa meilleure amie indiqua une adresse, sur le coup Ixane ne la reconnu.

Des odeurs se mélangeaient. L'alcool, la transpiration, des voix, la chaleur ... où elle était allée ? Monroe émit un tadam avant de lui enlever ce qui lui gâché la vue. Sa première réaction ? Où tu m'as mis bordel ?, puis entendant un abruti chanté elle reconnue de suite. Un sourire épanoui se lisait sur son visage, bien qu'elle ne se voyait pas chanter ce soir. Monroe voulait lui remonter le moral, et elle savait très bien le faire. Personne ne savait le faire mieux qu'elle. « Mon Dieu Monroe ! C'est pas marrant, j'ai pas envie de regarder des crétins chanter toute la soirée ! Regarde-moi ce mongolien. » se moqua-t-elle. Elle éclata de rire en l'entendant chanter, rien qu'au son de sa voix elle pouvait remarquer qu'il était bourré. Sa meilleure amie la fusilla du regard, puis son regard s'attarda sur un des serveurs en une tenue très particulière. Elle arqua un sourcils, c'était sûr : ce soir elle se faisait un serveur. Ixane regarda sa meilleure amie d'un air perplexe, qu'elle chaudasse celle-là ! « Mais si c'est marrant crétine ! Et puis c'est pas bien de se moquer des gens, ta mère ne te l'as jamais dit ? » riposta Monroe. Elles se connaissaient depuis la maternelle et l'une comme, elles ont toujours fait tout ensemble. Deux soeurs. Leurs parents se connaissent bien, et franchement elle sait très bien que la famille d'Ixane n'est pas du tout une famille riche et ... soigné. Ils sont plutôt du genre à dire tout haut ce qu'ils pensent et à parler le langage de la rue, ce qui est très comique et vulgaire. « Je te merde, Monroe. Avec tes leçons de moral à deux balles, bordel de Dieu, tu m'as mis dans l'endroit ... où j'ai rencontré Brad Piiiiiitttt ! » dit-elle, les yeux brillants, rêveuse. Une tape de Monroe à la tête la ramena à la réalité. Revenant de force à la réalité, Monroe lui prit son poignet et l'emmena vers une table au centre, d'où un charmant serveur vint à leur rencontre. Monroe lui donna un de ses plus beaux sourires, tandis qu'Ixane n'en fit pas vraiment attention. Elle se marrait plutôt de l'amateur qui chanté comme une tafiole. « VA TE JETER A LA MEDITERRANEE ! » cria-t-elle en se tapant un fou rire toute seule. Oui, c'était vraiment une pourriture quand elle le voulait et aujourd'hui elle avait envie d'en être une. Elle remarqua qu'elle n'était pas la seule à rire, un autre groupe dont un retint son attention. Un blond, avec des cheveux en pétard. Un look bien à lui, dont Ixane aimait. Elle n'avait jamais aimé les hommes tout bien coiffé, à-vraie-dire son homme n'était pas tout à fait comme ça. Il était simplement parfait, beau à ses yeux même en mode clochard. Elle faisait des jalouses, elle-même se demandait comment il faisait pour rester avec une personne qui a un caractère aussi difficile que le sien.
Il lui a toujours dit qu'il l'aimait, qu'il la respectait et qu'il ne se voyait pas avec une autre femme qu'elle, cependant elle ne savait jamais vraiment les raisons de son absence. Comme aujourd'hui. Il n'était pas là depuis ce matin. Il avait quitté le lit au matin après leur soirée de retrouvailles. Si elle vous dit qu'elle n'a pas profité de son corps ce serait totalement faux. Ils ne s'étaient pas vus depuis une semaine et pour elle c'était déjà la mer à boire. Elle soupira en pensant à lui, cela faisait trop longtemps qu'il lui cachait pleins de choses. Elle avait récemment trouvé un papier avec un code dessus, bordel, c'était quoi ça ? Elle avait essayé de le décrypter mais rien à faire : c'était au-dessus de ses forces. Puis, il était arrivé sans qu'elle ne le voie, si discret. Elle lui avait montré le papier, exigeant des explications. Bleaze lui avait simplement sourit, mais pas le sourire habituel. Un sourire forcé, il essayait de dissimuler quelques choses. Mais quoi ? Elle l'ignorait, et si elle le savait elle tomberait bien de haut. Comment pouvait-elle savoir que l'homme dont elle partageait sa vie depuis deux ans, tuait un bon nombre de femmes et hommes ? Il était parfait à ses yeux, elle ne l'accepterait jamais.

Bref, la soirée commençait très bien pour les deux. Monroe qui faisait du rentre-dedans au serveur et Ixane qui était intrigué par le blond d'à côté, qui riait de bon coeur avec ses potes. Il était plutôt pas mal en son genre ... Il avait un beau sourire, olalala, ça n'allait pas du tout : pense à Bleaze, pense à Bleaze, Ixane ! Monroe lui confia qu'elle avait chaud, prenez-le dans lequel de sens vous voulez. Ixane éclata de rire en l'entendant. Puis, elles commandèrent des boissons, pour Ixane un malibu orange et pour Monroe un whisky coca. La musique battait son plein, mais pour l'instant aucun amateur se présentait. Soudain, l'animateur atterrit sur la piste. « Mais alors, que vois-je ? Aucun participant ? Je vais être obligé de désigner ! » des hourras se fit entendre tendit que d'autre huer. « On dit quoi ?! Mister boué choisissez deux personnes. » C'est quoi ce Mister boué ? Elle éclata de rire. Quelle connerie, ils n'auraient pas pu trouver mieux ? On croirait Dora l'exploratrice. La lumière s'attarda sur le groupe d'amis d'à côté eux, et le blond fit designer. Il était contre, ses amies le poussaient. Elle remarqua qu'il était légèrement pompette. La deuxième lumière allait dans tous les sens, elle priait les Dieux ; pas elle. HO-RR-EUR. La lumière lui tomba dessus. Elle ne voulait pas se lever, alors Monroe l'obligea, mais rien à faire. « Aller mademoiselle, venez, que je vous présente le jeune homme ! » Poussait par tout le monde, elle fut dans l'obligation de rejoindre le jeune homme, justement le blond qu'elle trouvait mignon. Il lui demanda son prénom et celui d'Ixane par la suite. « Alors Ixane et Raphaël, qui sait peut-être plus tard vous me remercierez d'avoir chanté ensemble ... ou pas. Un joli couple ! Vous allez chanter une musique des années quatre-vingt ! Besoin de rien envie de toi ! A vous les cocos ! » Des applaudissements se firent entendre, elle passa une main dans ses cheveux, que faire ? Elle avait envie de casser l'animateur, mais elle risquait de se faire éjecter et ça Monroe jamais elle ne lui pardonnera.

- - - - - - - - - - - -

[list]
« Les histoires d'amour finissent mal en général. » [/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël C. Fitzgerald

avatar

Féminin Messages : 144
Date de naissance : 25/03/1993
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 25
JUKEBOX : OASIS - wonderwall
PSEUDO : yesterday/PPVEP
CREDITS : Avatar; © Misery Angel. Sign; © lj & Rufus Wainwright

HEY SOUL SISTER !
♣ carnet d'adresse
:
♣ j'suis plutôt ...: FUCKER

MessageSujet: Re: wtf ? - raphaël & ixane   Dim 27 Juin - 11:49

Je montais les marches de l'escalier quatre à quatre, c'était une très bonne journée qui était en train de se terminer. Bon ok, très bonne est peut-être légèrement exagéré, la seule chose positive qui y était arrivé c'était le fait qu'on m'embauche enfin quelque part, chez un vieux disquaire. Je crois que le patron m'a reconnu même après deux ans d'absence, j'avais passé tellement de temps & dépensé tellement d'argent dans ce magasin que j'avais finit par sympathiser avec le propriétaire. Il semblerait que cette légère amitié ai payé, enfin elle me permettait d'avoir un boulot & de l'argent pour payer le loyer avec Virgile ce qui était déjà pas mal. Avec un peu de chance je pourrais même mettre de l'argent de côté pour pouvoir continuer mes études sans prendre de prêt faramineux. Si on rajoutait celui mit de côté & qu'on rajoutait ce que je me faisais en jouant quelques soirs par semaine dans des bars, je pouvais facilement me payer une année déjà … Il ne restait plus qu'à trouver dans quel secteur. Oui, c'était vraiment une bonne journée, j'avais envoyé un message à Virgile dès que j'avais apprit la bonne nouvelle, c'était tout aussi important pour lui que pour moi car le loyer il ne pouvait pas non plus le payer tout seul & si je n'avais pas ce boulot il aurait fallu que nous trouvions une solution très très rapidement. Enfin, bon tout est bien qui finit bien comme on dit. Sortant rapidement mes clefs, j'ouvris la porte & me dirigeais vers le salon où j'eus à peine le temps de rentrer que je me prenais déjà des habits à la figure avant de me retrouver devant un Virgile tout sourire. « Allez, ce soir on fait la fête. T'as enfin trouvé un boulot. Bon, va te doucher, te raser & s'il te plait oublies la chemise à carreau, t'es pas un bucheron ma parole. » J'émis un petit rire quand il me dit ça & lui balançais à mon tour les habits à la figure. Apparemment il avait déjà une idée assez précise de notre soirée, il regardait toutes les cinq minutes sa montre, surtout qu'il était déjà habillé … On dira comme d'habitude, il n'avait pas fait d'effort particulier. S'il n'en avait pas fait, je n'en ferais pas non plus, fallait pas exagérer. Souriant, je sortis de ma rêverie quand il me balança un coussin à la figure pour que j'aille enfin à la douche. Il était pas possible ce gars.

Il me fallut à peine quinze minutes pour être douché, rasé & habillé. Et j'avais même fait l'effort de ne pas mettre de chemise à carreau, pourtant il ne sembla pas apprécier non plus cette tenue. Tee-shirt blanc, chemise jaune … Non, il n'aimait pas non plus, il soupira même en me voyant comme ça, lui faisant un magnifique doigt d'honneur pour lui faire comprendre qu'il pouvait aller se faire foutre, je n'irais pas me changer maintenant & puis de toute façon ma tenue irait parfaitement bien puisqu'il n'y avait aucune chance que l'on doive se pointer habiller en costard cravate à l'endroit où il m'amenait. En tout cas je l'espérais parce que sinon ça ne pourrait pas être vraiment une fête. Sérieusement, comment voulez-vous vous amuser en restant coincé ? Attrapant mes clefs & mon portable je suivais mon colocataire pour aller je ne sais où. Ce n'est que plusieurs dizaines de minutes plus tard quand le taxi s'arrêta enfin que je vis l'endroit où il m'avait emmené … Un karaoké ? J'éclatais de rire. Ok, je jouais dans des bars pour me faire de l'argent seulement quand j'en avais vraiment besoin mais, le karaoké n'était pas vraiment mon truc & il le savait. Pourtant il s'agissait bien de notre destination finale, descendant avec lui du taxi je me disais que ça allait une soirée assez … Je ne savais pas quoi mais, étrangement je le sentais mal. Cependant je retrouvais des amis que je n'avais pas vu depuis mon départ en mer, des personnes à qui j'avais envoyé plusieurs lettres durant ces deux années mais, que je n'avais pas encore eu le loisir de voir durant ces trois dernières semaines. En faite, oubliez ce que j'ai dit, cette soirée allait être pas mal, je m'étais trompé. D'ailleurs les fous rires & les verres s'enchainèrent bien rapidement, cela faisait du bien de se rappeler d'avant, d'un passage dans sa vie où tout allait bien enfin presque, pas de problème d'argent, pas réellement puisque le deal rapportait assez pour le loyer, en couple avec la fille qu'on aime, une vie paisible parce qu'on est pas encore totalement accro à la drogue, on est à la limite de perdre tout contrôle, une surdose & voilà qu'on tombe dans l'excès. Pourtant, on a encore l'impression de pouvoir tout contrôler, de pouvoir arrêter quand on en a envie.

La soirée avance encore, la salle finit par être complètement remplit & oui le karaoké est à la mode de nos jours, on se fait plaisir & on s'éclate en se ridiculisant devant les autres. Il ne faut pas chercher à comprendre, de toute façon l'être humain à toujours été un peu bizarre. Souriant toujours, je finis légèrement plus joyeux que d'habitude, l'alcool dans mon sang m'y aidant beaucoup. Maintenant il fallait vraiment que j'arrête de boire, si je continuais ainsi je finirais par boire sans même m'en rendre compte. En tout cas pour l'instant, il y avait deux jeunes femmes fort charmantes à la table voisine. Andrew regardait fixement la copine de la blonde, alors qu'elle draguait ouvertement le serveur. « T'as aucune chance mon pauvre, arrêtes t'es ridicule. Vas sur scène, chante une chanson d'amour & tu les auras toutes à tes pieds … Enfin, celles qui sont un peu trop bourrés. » Tapant dans la main de Virgile, nous commençâmes à rire sans gêne, nous étions bruyant, un peu trop bruyant puisque la plupart des tables autour nous lançaient des regards interloqués, ce qui bien au contraire nous faisait encore plus rire. Nous n'étions pas les seuls à nous faire remarquer puisque la table des deux jeunes femmes était tout aussi bruyante. Alalala, la soirée se déroulait parfaitement bien, cela faisait plaisir, se changer les idées, oublier un peu Rusty, juste cinq secondes. « En tout cas moi je me ferais bien la blonde. » La voix de Dorian s'éleva laissant un gros blanc à la table. « T'as vraiment aucun tact » rétorqua l'une des seules filles de la table, la deuxième vint l'appuyer sur ces dires, ajoutant qu'il était même normal qu'il n'ait pas de petite amie s'il lui parlait comme ça. « Ouuuuh, ça fait mal ça. » Je rigolais & finissais la dernière gorgée de ma bière. J'avalais quelques chips pour faire diminuer les effets de l'alcool & me retournais vers la dite blonde. C'est vrai qu'elle était plutôt pas mal, elle portait une robe bleue, pas assez longue pour faire ni sainte ni touche & pas assez courte pour faire catin. Non, juste ce qu'il faut. Voyant qu'elle m'observait, je lui souriais avant de reporter mon attention sur mon groupe d'amis. Les personnes sur scène n'était pas vraiment intéressante, elles chantaient soit faux, soit de la nullité voir même, elles en faisaient beaucoup trop & ça en devenait horriblement énervant. Alors, il valait mieux les ignorer pour éviter d'avoir envie de leur balancer tout ce qu'il vous passe sous la main dessus, seulement à force des les ignorer je ne remarquais pas qu'il n'y avait plus personne sur scène depuis plusieurs minutes ni même le gars qui disait qu'il allait désigner quelqu'un si personne ne se désignait.

La lumière se dirigea sur notre table, ce n'est qu'à ce moment-là que je compris ce qui allait se passer. « & merde » d'ailleurs le regard de mes amis voulait tout dire, ils semblaient avoir eu une conversation silencieuse pour me désigner tous en même temps & Virgile me poussa à me lever de ma chaise pour me diriger vers la scène. La lumière continuait son petit jeu pour s'arrêter à la table d'à côté, sur les deux jeunes femmes. Poussait par tout le monde, la blonde monta sur scène quelques secondes plus tard. Lui souriant toujours, je me dis que nous n'avions plus vraiment le choix maintenant, personnellement je savais que si je partais la moitié de mes amis trouveraient quelques choses à dire & n'hésiteraient pas à me rappeler ce moment régulièrement. Me demandant mon prénom, je lui donnais même si l'idée de lui dire que je m'appelais fuckoff était vraiment tentant. « Alors Ixane et Raphaël, qui sait peut-être plus tard vous me remercierez d'avoir chanté ensemble ... ou pas. Un joli couple ! Vous allez chanter une musique des années quatre-vingt ! Besoin de rien envie de toi ! A vous les cocos ! » Est-ce une blague ? Besoin de rien envie de toi ? Ohhhh bordel de fesse, j'allais étriper chaque personne de ma table quand je reviendrais. Portant mon regard sur la dite Ixane, j'attendais de voir sa réaction, elle avait l'air aussi gênée que moi ce qui promettait. Bon, allez maintenant que nous y étions autant en finir, attrapant les deux micros, j'en tendis un à celle qui était mon compagnon de scène. « Besoin de toi envie de toi ? Fixant l'animateur, je continuais. Sincèrement, si c'est avec cette chanson que tu essayes de draguer des filles, t'étonnes pas de finir seul le soir. » C'était méchant & bas certes, voir même déplacé mais, il faisait un métier à la con, de plus ça aurait pu être pire, je m'étais retenu d'ajouter : « Ah mais, de toute façon c'est déjà le cas. » Donc se moquer ouvertement de l'animateur c'est fait, me tourner vers ma partenaire c'est fait maintenant, la fixer dans les yeux aussi, demander s'il est possible de changer de chanson … Je savais que j'avais oublié un truc. Sans pour autant bouger la tête & avant que la musique ne démarre, je portais le micro à mes lèvres. « C'est possible d'avoir Far Away de Nickelback s'il vous plait ? » Avec un petit sourire en coin, je regardais Ixane, parfaite inconnue avec qui je devais chanter maintenant, d'ailleurs est-ce qu'elle chantait juste ? Oh & puis on s'en fout. Les premiers accords de guitare se firent entendre, cette chanson est réellement magnifique. « This time, This place. Misused, Mistakes. Too long, Too late. Who was I to make you wait …. » C'était à son tour maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
wtf ? - raphaël & ixane
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raphaël Perrier
» Les Préraphaélites...
» [Majan, Raphaël] L'apprentissage
» Raphaël Albert : Les aventures de Sylvo Sylvain et autres (?)
» Raphaël Personnaz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE TALES OF SAN FRANCISCO. :: RUSSIAN HILL :: ✔ ENCORE KARAOKE LOUNGE-
Sauter vers: